Cinéma Yves Robert, 34 rue de la fontaine, 53600 Evron

Ciné-Citoyen

CENTENAIRE 14-18

LE CINEMA YVES ROBERT CELEBRE EN NOVEMBRE LE CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE

Il y a 100 ans le 11 Novembre 1918, les cloches sonnaient dans tous les villages français pour célébrer la fin de la guerre. Lors de la mobilisation du 1 Août 1914, suite aux alliances la France entrait en guerre et les Français étaient persuadés d’une guerre courte et d’être revenus pour les vendanges. La suite montrera qu’il en sera tout autre. Cette guerre totale fut d’abord une expérience guerrière essentiellement masculine en termes de combats d’une autre nature où les hommes combattirent allongés et s’enterrèrent dans les tranchées dont la bataille de Verdun (février-décembre 1916) fut emblématique. La violence ne fut pas seulement réservée aux soldats comme en témoignent les études plus récentes sur les viols des femmes et les violences faites aux civils. « Le Premier conflit mondial est la grande catastrophe dont a découlé le siècle tout entier » (George Kennan). En effet, en 1914 éclatait la tragédie que l’on appellerait dès 1915 la grande Guerre, laboratoire et matrice d’un siècle de violences. Pour la première fois à l’échelle de l’Europe et aussi de l’ensemble du monde par le biais des colonies, non seulement les combattants mais aussi les civils étaient mobilisés, d’autres étaient victimes des invasions, des occupations et, pour les Arméniens, de l’extermination de 1915-1916 .

Aussi le cinéma Yves Robert et Atmosphères 53 s’associent à la municipalité d’Evron pour célébrer les différentes facettes de cette Grande Guerre à travers des documentaires comme 14-18 de Jean Aurel mais aussi des fictions restaurées comme Les Croix de bois de 1931 ou en vous reproposant des films de grande qualité comme Capitaine Conan ou La vie et rien d’autre de Tavernier ou encore La chambre des officiers de Dupeyron, film très juste et intimiste sur les gueules cassées.

2018 célèbre le centenaire plus particulièrement la fin de la Der des Der. C’est pourquoi le cinéma propose un axe plus fort sur la fin de la Guerre et les traumatismes de celle-ci avec Le collier rouge de Becker ou Au-revoir là-haut  de Dupontel très remarqué à sa sortie et récompensé de 5 Césars.

Le cinéma accueillera dans son hall pendant le mois de novembre une exposition de plaques stéréoscopiques appartenant à la famille Cosson sur les violences de la guerre et sera aussi ravie d’accueillir Rémy Foucault, historien, le 10/11/2018 de 15h30 à 16h30 pour une conférence sur la Grande Guerre dans les Coévrons.

Nous vous attendons nombreux à cet évènement particulier du mois de novembre.

Laurence Colineaux-Marsac, présidente de la Cinéthique.

                                                                      

Ciné-Bleu

Infos Pratiques